Stephen Zweig en sublima l’univers quand il écrivit “Le joueur d’échecs”. Je découvris celui qui allait devenir un de mes écrivains préférées grâce à ce livre..

Je fis ma première véritable rencontre avec le roi des jeux  à Paris, au “Cercle Wagram”, dans la galerie, au-dessus des billards.

J’avais environ 13 ans.

Mes parents découvrirent, qu’en guise de devoirs, je travaillais surtout mes parties de la semaine. Ils me firent quitter avec fracas ce lieux magique.

On me dit plus tard que jouait un vieil homme dont la légende me faisait rêver.

Il s’appelait Xavier Tartakover !

Je mis du temps à me consoler. C’était y a  bien longtemps.

M’y remettre fit chaque fois long-feu

Un samedi, Je me suis trouvé à Strasbourg en train de regarder des parties en simultanée.

C’était Jean-Luc Roos, Maître International  d’échecs Strasbourgeois qui en réalise une fois par mois à la belle saison.

La gentillesse et l’humilité le disputent sur son visage lorsqu’il se prête à cet exercice pour susciter vocations et plaisirs.

Le visage émerveillé de la petite fille dit tout.