“Frères humains qui AVEC nous vivez…”

La peur, le rejet, la déshumanisation de “l’AUTRE”, survivaient toujours, insidieusement, malgré les drames génocidaires qui en furent les conséquences.

En même temps que 6 millions de Juifs, ce furent près de 500,000 Roms et Tziganes qui furent exterminés par les nazis et leurs auxiliaires.

À présent, racisme et xénophobie se portent à la boutonnière dans certains mouvements politiques de plus en plus populaires.

L’histoire ne se répète peut-être pas, mais ses bégaiements n’en sont pas moins porteurs de drames à venir.

J’ai repensé à la visite que m’avait permis de faire mon ami J.C.Meyer en décembre 2013.

Un camps de Roms en couronne de strasbourg qui allait être déménagé.

La structure d’accueil serait plus hospitalière, mais bien “éloignée”.

Je n’ai pas poursuivi ce travail.

Aujourd’hui, j’y repense.