Un soir, l’angoisse illustrée par l’affiche dans la station “saint Germain des prés” du métro parisien.